Le Pape François prie pour l’Ordre à la tombe de Saint Dominique à Bologne

Publié le : 7 octobre

En visitant la Basilique Saint Dominique àe Bologne, le Pape a prié devant l’Arche de notre fondateur. Après la prière, il a laissé un message.

Devant la tombe de Saint Dominique, j’ai prié pour l’Ordre des prêcheurs. J’ai demandé pour ses membres la grâce de la fidélité à l’hérédité reçue. J’ai remercié le Saint pour tout le bien que ses fils et filles font dans l’Eglise et j’ai demandé comme cadeau une grande augmentation des vocations.
Chers Dominicains : Que Jésus vous bénisse et la que la Sainte Vierge prenne soin de vous. Et, s’il vous plaît, n’oubliez pas de prier pour moi.
Fraternellement
François
1 – X –2017

Nous nous permettrons ici quelques considérations. Le Saint Père, en priant pour nous les dominicains, a donné dans ses paroles l’indication d’une méthode :
- L’Ordre est une œuvre de la Grâce et, comme toutes les choses qui touche à la Grâce, on ne commence pas à construire en travaillant, mais en priant ;
- L’attitude du prêcheur n’est pas, par conséquent, celle de quelqu’un qui doit inventer quelque chose de nouveau, mais c’est un acte de fidélité : le christianisme, comme l’Ordre, pourrait être défini comme quelque chose dont la nouveauté se réfère au passé. Un passé toujours présent. C’est le monde qui est vieux, parce qu’il est allé au-delà. Prêcher signifie donc ramener l’homme à cette nouveauté.
- Enfin, ce qui caractérise l’Ordre est l’unité vers notre objectif : le salut des âmes. L’exemple de cette unité de l’Eglise Catholique est justement donné par la suprématie de Pierre : l’unité de la foi, même celle avec les autres confessions, commence par la prière pour le Saint Père.

Source : http://www.op.org