Le bienheureux Pier Giorgio Frassati et le Synode sur les jeunes

Published : 11 September

C’est le rêve audacieux exprimé par des jeunes du monde entier, par le biais d’un site internet. Et si le bienheureux Pier Giorgio Frassati était canonisé pour le prochain Synode sur les jeunes, la foi et le discernement vocationnel, en octobre 2018, et juste avant les prochaines JMJ du Panama, en janvier 2019 ? Un groupe de jeunes catholiques a eu cette idée audacieuse d’adresser une requête en ce sens au pape François en personne.

« Nous vous demandons humblement de vous servir de l’occasion du prochain synode pour nous donner un signe clair que la sainteté est possible, même de nos jours, pour nous les jeunes », peut-on lire sur le site piergiorgioletter.org crée à cet effet. Lancé en mai dernier, une pétition en ligne sur le site a déjà recueilli 1.540 signatures de jeunes issus de 50 pays différents. Des signatures de poids : chacune est associée au témoignage d’un jeune ayant bénéficié de l’intercession du jeune Frassati dans leur vie.

Ne vous contentez pas d’une vie médiocre
Parmi eux, un jeune Français, Grégoire, pour qui Pier Giorgio est aujourd’hui le « plus grand modèle » de sainteté pour les jeunes. « Il illustre véritablement, confie-t-il, le leitmotiv du pape François lorsqu’il s’adresse à la jeunesse : “ne vous contentez pas d’une vie médiocre, marchez avec résolution vers la sainteté”. »
Le turinois Pier Giorgio Frassati « me montre qu’être jeune, affirme de son côté Louise, propager la paix de Jésus, être humble, vivre sa foi dans l’amitié, être rempli de cette joie parfaite de Dieu et gravir nos montagnes de la foi, est possible aujourd’hui ! » Une jeune Américaine, Mélanie, raconte, quant à elle, comment elle a décidé de revenir vers l’Église, séduite par la personnalité du bienheureux Pier Giorgio. « Drôle, qui aimait la bière et faire des blagues aux gens, mais aussi escalader les montagnes et était amoureux d’une belle fille »!
Jufre, un jeune Philippin, raconte pour sa part comment Pier Giorgio l’a poussé à rejoindre l’Ordre des franciscains : « Pier est l’un de ceux qui m’ont aidé à discerner pour quelle vie Dieu m’avait réellement appelé ». La pétition, et ces témoignages plein de saveur et de fraîcheur, seront remis au pape François avant le Synode sur la Jeunesse, la foi et le discernement des vocations, qui doit se tenir en octobre 2018.

Béatifié en 1990
Étudiant, alpiniste et membre du tiers ordre dominicain, Pier Giorgio Frassati est né en 1901 dans une famille de grand renom. Bien que le luxe et la mondanité soient à portée de main, Pier choisit la vie au service des plus pauvres dans les faubourgs de Turin, au Nord de l’Italie.
Face à l’incompréhension de ses proches, il fait preuve d’une grande volonté, d’une humilité désarmante, d’une gaieté et d’une énergie inépuisable. Il meurt soudainement le jour de son anniversaire, après avoir contracté la poliomyélite. Il avait 24 ans. Béatifié en 1990 par le pape Jean Paul II, le pape polonais en fera un modèle de sainteté pour les jeunes et le patron des Journées mondiales de la jeunesse. Il semble que son étoile brille toujours auprès des jeunes…

Arthur Herlin

Source : http://www.op.org