Qui sommes-nous ?

Publié le : 28 janvier 2015

Dominicaines apostoliques,
nous sommes plus de 400 sœurs,
présentes dans 10 pays et 4 continents

De l’Ordre des Prêcheurs… à la Congrégation Romaine de Saint Dominique

« Le charisme de Dominique a suscité à travers le temps des formes variées de vie communautaire féminine : monastères, communautés contemplatives et apostoliques du Tiers-Ordre régulier ou séculier, groupées ou non en congrégation.

Cinq congrégations, au long passé dominicain, ont fusionné en 1956-1957 donnant naissance à la CONGRÉGATION ROMAINE DE SAINT DOMINIQUE.
Son visage propre tient :

  • à son histoire,
  • à son caractère international
  • à la manière dont elle perçoit et accueille les appels de ce temps. »
    (Extrait des Constitutions)

« Dominicaines, nous participons à la mission de l’Ordre : manifester et proclamer par notre vie et notre parole, la miséricorde de Dieu, la libération et la réconciliation de tous les hommes en Jésus Christ à travers des engagements variés.

Mettant nos pas dans ceux de Dominique, nous faisons nôtres ses moyens essentiels. Nous nous efforçons de "mener la vie commune dans l’unanimité", fidèles en notre profession des conseils évangéliques, vivifiées par la prière personnelle, ferventes dans la célébration commune de la liturgie, assidues à l’étude, persévérantes dans la recherche de la vérité. » (Extrait des Constitutions)

L’internationalité de la congrégation est un élément important de notre identité.
Réparties en provinces, vice-province et vicariats, chaque entité a une certaine autonomie dans ses structures de gouvernement et la formation des jeunes.

Actuellement des sœurs sont en formation au Bénin, au Brésil, en Espagne, en France, en Italie et au Japon.

Femmes de notre temps, nous affirmons que la diversité accueillie dans une attitude d’ouverture est source de richesse et de créativité, que la communion est possible si nous faisons l’effort de mieux connaître la réalité de notre monde pour un discernement plus profond.
Notre vocation dominicaine nous presse à découvrir la Vérité dans l’autre, dans celui qui est différent de nous, nous désirons pour toute la congrégation le souffle de l’Esprit qui nous pousse à vivre cette communion dans la diversité. (Chapitre général de Rome, 2005)