Repenser l’économie pour l’inscrire « dans un processus d’humanisation »

Publié le : 9 janvier

Congrès organisé par Congrégation pour les Instituts de vie consacrée

Repenser l’économie pour l’inscrire « dans un processus d’humanisation », c’est le thème du deuxième Symposium international des économes qui s’est conclu le 27 novembre 2016 à l’Université pontificale Antonianum, à Rome, indique Radio Vatican.

Devant les participants, Sœur Nicla Spezzati, sous-secrétaire de la Congrégation pour les Instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique, a invité à être « des personnes dans le plein sens du terme conscientes d’elles-mêmes et de leur relation-mission dans le monde ».

La religieuse a rappelé que « le premier fondement de la vie consacrée » consistait à « administrer notre condition humaine avec sagesse, dans l’obéissance à ses lois inhérentes et à la vocation reçue ».

« Une religieuse, a-t-elle souligné, ne peut pas se dédier à la justice sociale et au travail pour soulager la détresse des pauvres, si sa vie personnelle ne tend pas à la pauvreté effective ; nous ne pouvons pas cultiver une pauvreté individuelle et communautaire si nous n’exprimons pas également la proximité à ceux qui sont dans le besoin ».

Dans son intervention, Mgr José Rodríguez Carballo, secrétaire du dicastère, a indiqué les critères qui doivent être à la base de futurs choix opérationnels : fidélité au charisme, protection de la propriété de l’Eglise, respect du droit canonique et civil.

Le cardinal João Braz de Aviz, préfet de la Congrégation organisatrice de l’événement, a également pris la parole pour indiquer les nouveaux défis des hommes et des femmes consacrés à la suite de l’Année de la Vie Consacrée (30 novembre 2014 – 2 février 2016).

Source : https://fr.zenit.org

Retrouvez en document joint la traduction en Français et Espagnol

Document(s)

fr_dans_la_fidelite_au_charisme_1_.pdf (362.7 ko)

 9 janvier 2017


es_papa-francesco_novembre_2016_la_fidelid_al_carisma.pdf (115.7 ko)

 9 janvier 2017