Brésil : Séminaire de Justice et Paix - CNBB / CRB

Publicado el : 12 de junio de 2016

J’ai participé au Séminaire de Justice et Paix organisée par l’Alliance JPIC / CRB (Justice-Paix-Intégrité de la Création de la Conférence Nationale des Religieux du Brésil) et CBJP / CNBB (Commission brésilienne Justice et Paix de la Conférence épiscopale du Brésil).

La conférence a eu lieu à Brasilia du 29 avril au 1er mai et a réuni 72 participants, religieux et religieuses laïcs, clergé, spécialistes de différentes organisations provenant de 20 états brésiliens.

Les objectifs de la conférence :
- Partager les réalisations Justice et Paix dans la perspective de Laudato Si, sur les plans personnels, institutionnels et ceux des Commissions.

- Approfondir la réflexion sur la situation actuelle du pays et identifier des instruments communs pour renforcer la lutte pour la démocratie devant les inégalités sociales et appliquer l’instrument de la prophétie au niveau national;

- Discuter de l’organisation des séminaires régionaux de Justice et Paix.
Les représentants des organismes et tous les participants ont échangé sur les diverses réalités des luttes justice et la paix et sur la persécution et la criminalisation des mouvements sociaux à travers le pays. Les groupes autochtones, en particulier ceux du Mato Grosso, sont harcelés et menacés. Un exemple : les dirigeants de la Commission Indigéniste Missionnaire-CIMI. Entre ces dirigeants menacés se trouve notre Sœur Jeanne Ap. Ortiz (Franciscaine de Notre Dame Aparecida), qui est d’origine guarani.

Du côté positif, les participants ont souligné le retour significatif d’un militarisme de la gauche à travers tout le Brésil ; la demande d’éthique dans la politique ; la défense de la démocratie qui a marqué le débat dans tout le pays. A la conférence, il s’est tenu un grand débat sur la situation politique au Brésil surgi des inquiétudes qui sont elles-mêmes le résultat de la rupture démocratique et du manque de respect pour la Constitution du pays, pour la primauté du droit, et l’appréhension devant un possible retour à la dictature avec la perte des acquis sociaux et autres.
A ce sujet, nous avons envoyé une lettre ouverte à l’épiscopat, aux congrégations religieuses et aux autorités diverses.

1- Certaines des priorités assumées :

- Organiser des ateliers de justice et paix en 2017 dans toutes les régions du pays : Nord, Nord-Est, Sud, Sud-Est et Centre-Ouest.

- Le Sud a prévu un atelier pour les 21 et 22 avril et le Sud-Est, notre région, pour les 3 et 4 novembre 2017. Les autres régions communiqueront plus tard leurs dates.
Les objectifs :
- Créer de nouvelles commissions pour la justice et la paix et l’alliance de JPIC (CRB et CNBB) et renforcer celles qui existent.
- Créer des “écoles” de Foi-Politique et soutenir celles qui existent déjà.

- Appuyer les initiatives populaires en faveur des droits de l’homme et de la démocratie, par exemple, le mouvement “Frente Brasil Popular”.

- Articuler les forces en vue des élections propres, (conforme à la loi); les soutenir en se servant de livrets populaires électoraux et en participant à des débats dans les communautés, afin de promouvoir la démocratie participative.

- Créer des média qui nous soient propres pour faire circuler les nouvelles rapidement. Que le WhatsApp en soit un moyen, et un bulletin pour afficher l’analyse des réalités, présenter nos projets et coordonner avec les évêques et les autres groupes et organisations.

De l’équipe au service de Justice et Paix
Province du Brèsil
Geralda Magela da Fonseca et Rosa Maria Barboza