Carême dans la ville, avec Sr Hubert Dominique (France)

Publié le : 1er mars

Porte ouverte
« Venez et discutons – dit le Seigneur. »

Livre d’Isaïe chapitre 1, verset 18

Paris. Une porte vitrée pas tout à fait comme les autres dans cette rue aux commerces si divers, aux nombreux passants. Porte ouverte. Ici, rien à vendre, rien à acheter. Pourquoi entrer ? À l’intérieur, un espace paisible qui contraste avec le bruit de la ville ; un homme couché sur une banquette, un autre prostré au fond, une femme semble goûter la paix de ce lieu. Une église dans la rue des sex-shops. Pourquoi entrer ? Quelqu’un t’attend et dit : « Venez et discutons. » Oui, viens, faisons un brin de causette. Dépose ce fardeau trop lourd que tu traînes comme un boulet. Parle-moi de toi.
Un jour, Larshen passe la porte, son sac sur le dos. Ce sac, c’est toute sa maison. Il a une petite bible. Sans doute certains textes l’ont-ils marqué plus que d’autres. Maintenant, il veut aller plus loin dans la foi.

Le curé me confie sa préparation au baptême. Drôle d’aventure ! Les premières séances sont houleuses. Mais peu à peu l’amitié se creuse. Au fil des semaines, je me laisse enseigner par Larshen. L’Évangile n’est pas affaire de théorie, mais de rencontre ; quand Jésus ouvre la porte, nul ne peut la refermer*.
Qu’il est important de trouver quelqu’un qui accueille sans a priori. De découvrir que je suis attendu, non pas jugé, mais aimé, sauvé. De pouvoir alors commencer un chemin de confiance. Tant d’histoires uniques, comme celle de Larshen, où l’on vérifie la parole de Jésus : « Je suis venu pour qu’ils aient la vie, la vie en surabondance. »**
Saurons-nous rester signe de celui qui dit : « je suis la porte » et qui nous invite à entrer ?

* Livre d’Isaïe ch.22, v.22 et Actes des apôtres ch. 3, v.7
** Évangile selon st Jean ch. 10, v10.

Ecouter et lire sur le site Carême dans la ville