Eglise du Brésil : Campagne de la Fraternité 2018

Publié le : 8 avril

Thème : Fraternité et suppression de la violence
« Vous êtes tous frères » (Matthieu 23,8)

Dans ce travail, l’Église, les écoles et le mouvement social sont impliqués, pendant le carême et toute cette année.

Nous sommes invités à contribuer à une culture de paix, car nous sommes tous frères et sœurs. Jésus de Nazareth, avec tendresse et compassion, a proclamé, surtout aux plus démunis, le Royaume de Dieu. Jésus propose des changements structurels au système de la mort dans lequel les plus pauvres ont été soumis.

La Campagne évoque trois questions : l’exercice d’une culture de paix, la pratique de la fraternité, de la tendresse et de la compassion.

Dans cette perspective les pastorales, les écoles offrent des ateliers pour une culture de la paix, pour des relations éthiques et respectueuses, et aussi des ateliers de communication pour la paix.

Justice, paix et soin de la création sont des éléments profondément connectés. Tout est lié, et nous, tous les êtres humains, marchons ensemble comme des frères et sœurs, entrelacés par l’amour.
Dans cette ligne les groupes de JPIC travaillent en équipes pour le dépassement de la violence contre les plus faibles, en commençant par nous-mêmes, par nos gestes, nos attitudes et nos mots.

Témoignage de Sœur Geraldinha
« Quelle beauté de célébrer la vie dans cette communauté traditionnelle (indigène), dans la « Cabeceira da Piabanha. Voici un paradis où les gens vivent heureux et qui vient ici, sort heureux aussi ! Dieu est dans cet endroit !
Les travailleurs célèbrent la vie en partageant le fruit de la terre comme des frères et soeurs.
 »
Cette communauté rurale de Piabanha résiste sur leurs terres, ils vivent de leurs plantations, la production est abondante. Les familles plantent et en même temps prennent soin de la nature, elles préservent les différentes sources d’eau du lieu qui est un sanctuaire écologique, selon Frei Gilvander Moreira, dans son documentaire.

Le projet qui est en cours contre le Parc et contre les familles de la Communauté de Piabanha est "un crime". C’est un projet au service de l’exploitation minière qui a suscité la cupidité des gros propriétaires de la région qui ont historiquement utilisé la « violence physique et symbolique » contre les paysans de la région.
La Commission Pastorale de la terre, dont sœur Geraldinha fait partie, l’a dénoncé en novembre 2017. Elle dit : « Nous sommes invités à participer à l’audience du 04 avril 2018, au Forum Lafaiete à Belo Horizonte à 14 heures, parce que la communauté traditionnelle de la Piabanha est menacée d’expulsion de leurs terres. Nous sommes reconnaissants pour les prières de qui ne peut pas être présent, pour que les lumières du Saint Esprit soient avec nous et avec le juge qui donnera la sentence finale.