Formations en République Démocratique du Congo

Publié le : 3 août

Dominicans for Justice and Peace - Delegation to the UN

Le 2 août 2018 – La situation des droits de l’homme en République Démocratique du Congo (RDC) est plus que jamais au centre de l’attention de la communauté internationale et sous surveillance constante des Nations Unies. L’Ordre des Dominicains à l’échelle globale s’est également montré préoccupée par la situation et a sélectionné en 2018 la RDC comme priorité pour la promotion de la solidarité internationale à travers son Mois dominicain pour la paix, qui a lieu chaque année en décembre.

Dans ce contexte, la délégation de l’Ordre des Dominicains auprès des Nations Unies, Dominicains pour la justice et la paix a identifié en 2018 la RDC comme l’un des pays prioritaires pour son plaidoyer auprès des Nations Unies à Genève. La délégation, composée du fr. Mike Deeb OP et de Laurence Blattmer, a effectué une mission en RDC du 7 au 21 juillet 2018 afin de rendre visite aux dominicain(e)s à Kinshasa et Isiro (Province du Haut Uélé). Dans le cadre de sa mission, la délégation a organisé, en collaboration avec les dominicain(e)s sur place, deux formations sur le système des droits de l’homme de l’ONU, le rôle de la société civile et l’engagement des dominicain(e)s dans la promotion et la protection des droits de l’homme. Les formations ont eu lieu du 9 au 11 juillet à Kinshasa et du 16 au 18 juillet à Isiro.
Chaque formation a rassemblé une quarantaine de participants provenant des différentes branches de la famille dominicaine, d’organisations catholiques ainsi que d’organisations non gouvernementales actives dans le domaine des droits de l’homme.

Les formations avaient notamment pour objectifs d’identifier les thématiques clés propres à chacune des deux régions ainsi qu’à l’échelle du pays, de familiariser les participants aux mécanismes des droits de l’homme des Nations Unies à Genève et de leur donner les outils nécessaires pour utiliser adéquatement l’Examen Périodique Universel, un mécanisme de révision des droits de l’homme qui évaluera la situation en RDC en mai 2019. Grâce aux divers échanges entre les participants au cours des 3 jours des formations, la délégation a pu récolter des informations cruciales sur la situation actuelle des droits de l’homme dans le pays, ce qui lui permettra de soumettre un rapport conjoint à l’Examen Périodique Universel. Parmi les préoccupations principales identifiées par les participants, notons la restriction des libertés fondamentales à Kinshasa, l’insécurité régnante dans la province du Haut Uélé, le droit à la santé et à l’accès à l’éducation gratuite ainsi que les nombreuses violations des droits de l’homme autour de l’exploitation des ressources naturelles.
Les formations en RDC s’inscrivent dans un processus de renforcement des capacités sur le terrain. Dominicains pour la justice et la paix espère ainsi favoriser à long terme la collaboration avec les dominicain(e)s et les divers acteurs de la société civile en RDC afin de renforcer un travail coordonné sur le terrain et assurer un travail efficace de promotion et protection des droits de l’homme à l’échelle nationale et internationale.

*Photo : peinture de la Sr. Anuarite, une figure en RDC de la résistance contre la violence et les groupes armés.