Japon, La Fraternité Laïque Dominicaine rencontre Sr Gotzone et Sr Carmen Nélida

Publié le : 14 août

Le 22 juillet, la Fraternité Laïque Dominicaine (FLD) avait lieu à la paroisse saint-Dominique Shibuya, Tokyo. Nous avons accueilli deux sœurs espagnoles, Sr Gotzone et Sr Carmen Nélida, avec grande joie et fraternité. Neuf laïcs dominicains, Fr Jean TANAKA op et Sr Maria Benedicta TAKEDA op se sont réunis pour les rencontrer et pour partager la joie de la foi comme Dominicains.

L’histoire de la FLD à Tokyo remonte à 16 ans. Deux dames rencontraient Sr Marie-Hélène qui travaillait alors comme enseignante à l’école de Tokyo. Elles s’appellent Kayoko et Keiko. Kayoko travaillait comme employée à école de Tokyo. Keiko avait une fille qui était écolière et elle était élève de Sr Marie-Hélène. Les dames lui ont respectivement confié leur désir de découvrir la vie de saint Dominique, parce qu’elles n’étaient pas encore amies. Et alors, Sr Marie- Hélène a réfléchi et a décidé d’organiser un petit groupe pour découvrir la vie de saint Dominique et pour partager la joie. Elles ont invité Sr Maria-Thomasina à y participer. La première réunion avait lieu dans une salle d’école et elles ont lu le Bible, elles ont découvert la vie de saint Dominique, et elles ont partagé sur leurs vies. Ainsi, le petit groupe fraternel est né à Tokyo ! Grâce au bouche à oreille, le groupe des participants s’est petit à petit accru, et de nos jours, il y a de dix à douze participants à la réunion. La FLD a lieu une fois par mois à la paroisse Shibuya. Kayoko habite actuellement en Australie avec son mari Filip qui est Australien, elle participe normalement par Skype avec Filip. Mais, cette fois elle était malheureusement absente pour dos raisons personnelles. Les rencontres interpersonnelles ont été pour chacun l’occasion de participer. Ils ont rencontré saint Dominique par les laïcs, les frères et les sœurs, il en résulte qu’ils participent à la FLD.

Ce jour-là, tout d’abord nous avons récité l’office des vêpres en Japonais, et puis nous avons parallèlement dit le rosaire en Japonais et en Espagnol. Il va sans dire que les deux sœurs espagnoles ont prié en espagnol, en puis, deux membres ont aussi prié dans la même langue qu’elles. Elles s’appellent Emi et Eva. Emi est allée étudier en Espagne pour apprendre l’espagnol quand elle était étudiante et elle y a rencontré les soeurs de la province d’Espagne avant les sœurs de la province du Japon. Elle est bonne traductrice et collaboratrice. Grâce à sa traduction de l’espagnol en japonais, les soeurs japonaises ont pu lire certain documents en japonais pour le chapitre général de Rome. Eva qui est la mère de Emi vient d’Équateur. Elle parle avec beaucoup d’humour et elle n’engendre pas la mélancolie. La prière en deux langues s’est harmonisée parmi nous, par Notre-Dame et la Trinité. C’était magnifique !

À présent, nous lisons et partageons un livre ≪Va et prêche:La prédication dominicain aux XIIIème et XXIème siècles≫ que Fr Felicísimo Martínez op a écrit. Emi a traduit le livre de l’espagnol en japonais. On a besoin de replacer les événements dans leur contexte historique pour comprendre exactement les événements passés. À chaque fois que nous réfléchissons au contexte historique, nous avons beaucoup de questions. C’est souvent difficile !! Parce que l’Europe occidentale où Saint-Dominique vivait est lointaine du Japon en Asie-est et il y a beaucoup de différences, par exemple la pensée, la langue, les coutumes, la culture, le système social, le climat, etc. Mais, en même temps, la différence excite notre curiosité.
Cette réunion s’est animée avec les questions suivantes :
- Quelle population est celle des Cumans ?
- Les missionnaires ont introduit quelle nourriture avec le christianisme au Japon ?
- Quelle est la définition de l’hérésie ? Pourquoi l’existence de l’hérésie a eu un mauvaise influence sur le gouvernement de l’Église catholique ?
Grâce à deux traductrices simultanées, nous avons pu partager le temps sans la barrière de la langue et nous avons eu une journée bien remplie.

Saint Dominique avait un rêve, aller prêcher aux Cumans pour introduire le christianisme. Il y a entre les Cumans et les Japonais une analogie : peu de chrétiens. Nous espérons pratiquer notre foi comme saint Dominique.

日本 東京でのFLD、Sr.ゴッツォーネとSr.カルメン ネリダを迎えて

7月22日に、日本に訪問中の総本部評議員のSrゴッツォーネとSrカルメン ネリダを迎え、きょうだい的雰囲気の中、喜びと共に東京の渋谷教会でFLDが行われました。9名のライクドミニカン、田中神父様、Sr.マリア ベネディクタが、二人と出会い、信仰の喜びを分かち合うために集まりました。

東京でのFLDの歴史は16年前にさかのぼります。2人の女性が、当時日本の学校で働いていたSr.マリ エレーヌと出会いました。岡かよ子さんと高本啓子さんです。岡さんは東京の学校の事務局に勤務していて、高本さんのお子さんはSr.マリ エレーヌが教えていました。彼女たちは同時期にそれぞれ別々に、Sr.マリ エレーヌに、聖ドミニコについて知りたいという望みを打ち明けていました。彼女たちはその時、まだお互いの存在を知りませんでした。そこで、Sr.マリ エレーヌは聖ドミニコについて学び分かち合うグループを始めようと考えました。彼女たちはSr.マリア トマシナにも声をかけました。第一回目の集まりは、学園の応接室でおこなわれ、活動が始まりました。こうして、きょうだい的な小さなグループが東京で誕生しました!参加者は口コミで徐々に増え、今日では常時12~13人が、月に一度、渋谷教会に集まります。現在、かよ子さんはオーストラリア人の夫フィリップさんとオーストラリアに住んでいるので、いつもはスカイプでの参加をしていますが、残念ながらこの日はお休みでした。参加のきっかけは皆それぞれですが、それぞれがFLDのメンバーを通して、ドミニコに出会い、参加するようになりました。

この日、私たちは晩の祈りを日本語で行い、その後ロザリオの祈りを日本語とスペイン語でしました。2人のスペイン人の姉妹がスペイン語で唱えたのはいうまでもありませんが、さらに2人のメンバーもまた、スペイン語で唱えました。絵美さんとエバさんです。絵美さんはスペイン語の勉強のためにスペインに留学していたことがあります。その時、CRSDのスペイン管区の姉妹たちと出会いました。それは日本管区の姉妹と出会う前のことでした。彼女のおかげで、日本の姉妹たちはローマ総会議でのいくつかの資料を日本語で読むことができました。そして、絵美さんの母エバさんはエクアドル出身です。ユーモアに満ちていていつも雰囲気を明るくさせてくれます。二つの言語で唱えた祈りは、私たちの間に心地よい響きを齎しました。とても素晴らしいものでした!

現在は、Fr.フェリチッシモop著の「行って説教せよ」を読み、分かち合っています。絵美さんが、この本をスペイン語から日本語に訳してくれています。過去の出来事を正しく理解するためには、歴史的背景を考慮しつつその出来事を考える必要がありますが、これが時々難しいのです !! なぜなら、聖ドミニコの生きたヨーロッパは東アジアの日本からはるか遠くにあり、たくさんの相違があるからです。例えば、思想、言語、習慣、社会制度、天候などなど…しかし同時に、この相違が私たちの好奇心を刺激します。この日も、次のような疑問を話し合い、盛り上がりました。

- キュマン人って誰なのか?
- 宣教師と一緒に日本に来た食べ物にはどのようなものがあるのか?
- 教会にとって異端とは何か?どうして異端が教会の統治に悪影響を与えるのか?
2人の同時通訳のおかげで、言葉の壁を乗り越えて、充実した時を過ごしました。

聖ドミニコはキュマン人の住む地に宣教に行く夢を持っていました。日本という国もキュマン同様、キリストを知らない人がたくさんいる点で似ています。私たちは、聖ドミニコに倣い、信仰を生きていきたいと願っています。