La confession de Pierre (Mc 8, 27-33) par Sr Caroline Runacher

Publicado el : 4 de mayo

Ce mois-ci Sr Caroline Runacher (France) a contribué au bulletin « Prêtres diocésains » dans la rubrique Bible. Prêtres diocésains est une revue au service des prêtres et se veut un outil pour une dynamique apostolique. Découvrez là sur le site : www.pretres-diocesains.fr

La confession de Pierre est certainement l’un des textes bien connus du Nouveau Testament, particulièrement en sa version matthéenne. Ainsi, on se souvient aisément des paroles de Jésus au disciple qui vient de le reconnaître comme le Messie : « Heureux es-tu, fils de Jonas… » et « Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon église » (Mt 16, 17.18). Mais on se rappelle aussi ces propos rudes qui, chez Matthieu et Marc, suivent de près la proclamation de foi de Pierre : « Derrière-moi Satan ! » Comment Pierre a-t-il pu s’attirer une telle semonce ? Une semonce qui n’a pas manqué de gêner des commentateurs, tant et si bien qu’on a assez souvent cherché à justifier ou à excuser l’apôtre. Pourtant, en insérant au centre de son évangile l’ensemble constitué de la confession de Pierre suivie de la première annonce de la passion et de la réprimande de Pierre (Mc 8, 27-33), l(évangéliste Marc avait certainement à cœur de proposer un message qui dépasse la seule figure de Pierre pour demander à tout disciple, tant d’hier que d’aujourd’hui : Et vous, qui dites-vous que je suis ?

(lire la suite en téléchargeant le document en pièce jointe)

Document(s)

la_confession_de_pierre_caroline_runacher.pdf (246.4 KB)

 4 de mayo de 2018