Les chroniques de Salamanque : mercredi 3 août 2022

Publicado el : 3 de agosto

Mercredi à Salamanque

Pour moi, la partie la plus intéressante de cette journée à Salamanque a été la réflexion proposée par Isabelle Le Bourgeois sur ce qui pourrait guider les femmes religieuses dans la restructuration de la vie religieuse aujourd’hui. Elle nous a donné trois éclairages.
1. Nous sommes des femmes. Le rôle des femmes a beaucoup changé et nous devons en tirer parti. La vie religieuse des femmes n’est pas la même que la vie religieuse des hommes. Le monde a besoin d’entendre notre point de vue. Nous avons une voix différente et cette différence pourrait avoir, et a déjà eu, un impact significatif dans le monde d’aujourd’hui. Nous devons parler d’une seule voix et ne pas avoir peur de dire que nous ne tolérerons plus une autorité exclusive dans l’église ou ailleurs.
2. La vie religieuse a toujours été au service de la création de la communauté, au sein de nos congrégations et de nos ministères. Nous ne pouvons pas perdre cela de vue.
3. Notre dilemme, cependant, est que nous nous trouvons dans un dilemme entre les réalisations à court terme et à long terme. La communauté parfaite n’existera jamais de notre vivant. Ce qui donne un sens à nos vies, c’est l’espérance eschatologique. Dieu tient sa promesse . Nous sommes là, nous créons la communauté, nous incarnons l’amour maintenant dans l’espoir d’un monde meilleur à venir. Nous sommes là pour le long terme. Le Royaume est en nous mais sa plénitude est encore à venir. La vie religieuse est fondée sur cette espérance et nous devons la partager avec le monde d’aujourd’hui.

Aujourd’hui a été une journée bien remplie, encadrée par les temps de prière créés par nos sœurs du Canada, Clarisse Madimba et Catherine Aubin. Nous avons célébré les anniversaires des sœurs Anne-Marie Guénégo et Espérance Toklo. Nous avons également ressenti l’arrivée d’une nouvelle vague de chaleur.

Sr Jacqueline Provencher

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Un écho de l’intervention de Sr Isabelle Le Bourgeois par Sr Clarisse Madimba (Canada) :

La conférence de sr Isabelle Le Bourgeois portait sur l’incarnation de la parole dans notre vie personnelle et communautaire. Elle m’a marqué en 3 points :
A. D’abord, la question de Dieu à Adam, au livre de la Genèse : «Où es-tu ?» En effet, je suis bousculée par cette question de Dieu qui vient rejoindre ma nudité, ma fragilité et vulnérabilité profonde. Cette question demande de ma part une réponse incarnée dans les relations de ma vie quotidienne.
2. Un autre point m’a intéressé. C’est le thème de la chasteté défini par sr Isabelle comme juste distance à l’autre, ni trop loin, ni trop près, ce qui m’aide à ajuster mes relations dans la communauté et dehors.
3. Autre thème que j’ai aimé : celui concernant les pièges qui faussent l’écoute de l’autre. Par exemple : penser que je suis indispensable à l’autre, son sauveur, que j’ai la réponse à tout.
Tous ces points m’aident à répondre à la question de Dieu : "Clarisse où es-tu?é
Et la photo du jour... saurez-vous y retrouver Sr Ysabel Le Bourgeois, une véritable soeur parmi les soeurs...