Nouvelles de la Communauté Intercongrégationnelle - Prélature de Téfé (juin 2024)

Published : 7 June

Paix et bien !

Depuis 40 jours, nous sommes immergés dans la communauté de Taminicuá, qui arrivera en avril 2024. Je suis Luci, laïque dominicaine et membre de la Fraternité Sainte Catherine de Sienne à Belo Horizonte (MG), sous la direction de Sœur Solange Damião, dominicaine du CRSD. Avec Sœur Terezinha, des Sœurs Dominicaines de Monteils, et Sœur Arta, de la Congrégation Sainte Catherine de Sienne, nous sommes arrivées dans la communauté de Taminicua pour commencer un projet inter-congrégationnel des Sœurs Dominicaines.
Nous avons été chaleureusement accueillis par la communauté, avec des feux d’artifice et un groupe de personnes tenant une affiche avec nos photos. Des jeunes nous ont aidés à porter nos valises, créant ainsi une atmosphère de fête pour notre arrivée, qui ressemblait à une belle procession jusqu’à la maison où nous allions vivre. Chez Neidy, nous avons dégusté un délicieux déjeuner typique de la région. Le soir, une célébration eucharistique présidée par Mgr Altevir, l’évêque local, nous a présentés à la communauté. Après la célébration et une séance de photos, nous avons eu une brève réunion avec quelques dirigeants locaux, au cours de laquelle Mgr Altevir a souligné la contribution des missionnaires dans la zone de mission. Nous avons dîné et nous nous sommes retirés dans la maison de la mission. Le matin, Sœur Izide, Sœur Célia, Dom Altevir, la secrétaire Juliana et le chauffeur qui nous avait amenés sont retournés à Tefé. Ce jour-là, nous avons réglé quelques questions pratiques dans la maison et, le soir, nous avons participé à l’adoration du Saint-Sacrement.
Je me souviens toujours de la communauté idéale décrite dans les Actes des Apôtres (2:42-44), où la communion est si profonde qu’elle déborde sur la valorisation des dons de chaque personne, reconnaissant la présence de Dieu dans l’autre.
Enfin, nous nous portons bien, vivant un jour à la fois, contemplant le sacré dans les communautés et dans les personnes, nous rappelant toujours que le plus important est la vie et l’amour. Nous comptons sur l’intercession de Notre Dame, de Saint Dominique, de la Fraternité Laïque de Sainte Catherine de Sienne et de tous ceux qui croient en cette mission.

Fraternellement,
Luci das Graças Morais