Pâques 2021 - Le chercher...

Published : 3 April

« Vous cherchez Jésus de Nazareth, le Crucifié ? Il est ressuscité : il n’est pas ici. » (Mc 16,6)

Nous sommes les disciples d’un Ressuscité ! Non pas d’un crucifié ! C’est parfois si difficile de croire au Ressuscité … Alors, regardons les femmes de l’Evangile, Marie Madeleine, Marie, mère de Jacques et Salomé.
Elles courent à la tombe, ce lieu de la mémoire, là où elles vont pouvoir revivre le passé, se souvenir de Jésus, ce Rabbi si extraordinaire. C’est là qu’elles pensent le « trouver » … du moins son corps. La tombe ? Vide ! Le premier pas de ce chemin vers la Résurrection est celui-là : découvrir une absence et en ressentir une vive douleur. Où est-il ? Nous ne le voyons pas. Il est là pourtant celui qui semble absent, lui le Vivant. Pour passer de la première absence – le corps qui manque dans la tombe – à la seconde absence qui se fait peu à peu présence – la découverte du Seigneur Ressuscité – les femmes, et après elles Pierre et Jean, ont dû « bouger », se mettre en marche, courir, chercher, s’obstiner même … il n’y a pas de rencontre avec le Seigneur s’il n’y a pas de recherche ni de cheminement, qu’il soit extérieur ou intérieur.
Les femmes devant la tombe vide sont non seulement bouleversées, mais totalement déconcertées. Et maintenant, où aller, où chercher ? Marie de Magdala pleure désespérée. Aucune solution, aucune ouverture, aucun avenir… C’est pourtant là que les attend le Ressuscité, là qu’il nous attend quand tout semble perdu. Ne sommes-nous pas nous aussi en ce temps de pandémie désemparés, découragés, en perte de foi ?
En méditant l’expérience forte d’absence faite par les femmes, nous trouverons la force de faire nous aussi ce saut dans la foi. Comment ? En écoutant l’annonce qui vient d’en-haut :
En saint Marc « Vous cherchez Jésus de Nazareth, le Crucifié ? Il est ressuscité : il n’est pas ici. » (Mc 16,6) Et en saint Luc « Pourquoi cherchez-vous le Vivant parmi les morts ? Il n’est pas ici, il est ressuscité. Rappelez-vous ce qu’il vous a dit… » (Lc 24,5-6).
Rappelez-vous… c’est en faisant repasser dans leur cœur les paroles de Jésus que peu à peu les femmes reçoivent la lumière et comprennent le sens de la mort du Christ et le sens de leur propre « mort ». C’est la Parole qui nous aide à relire notre histoire, à saisir qui est vraiment Jésus, sa mystérieuse présence dans nos vies, toujours… et surtout dans les « coups durs ».
Se rappeler les paroles de Jésus, ses gestes, est le chemin vers la Résurrection pour renforcer notre foi et notre espérance. Se rappeler ses paroles, invoquer l’Esprit Saint pour qu’elles deviennent « feu » et « vie » en nous, y adhérer avec joie et les mettre en pratique… pour vivre en disciples du Ressuscité.
Quand nous ouvrons le livre de la Parole, Dieu vient se promener avec nous”, disait st Ambroise.

Sr Thérèse Marie Boillat