Paroles de sœurs : le Japon

Nous entendons l’appel à sortir de chez nous et aller vers le monde qui change.

Un des gros problèmes dans la société actuelle du Japon est de mettre à la première place l’argent ; l’homme est souvent ignoré. « A chacun, nous sentons le besoin d’annoncer : « Tu es aimé de Dieu. Ton existence est importante pour Dieu. Alors tu peux vivre et être toi-même. »
Nous sentons la responsabilité pour « la vie » et « les environnements naturels », pollués à cause des accidents nucléaires amenés par les crises politiques : les problèmes du Centre nucléaire de Fukushima depuis les grands tremblements de terre de 2011 dont on n’arrive pas à sortir. Tous les cris des hommes et des femmes nous concernent. Nous faisons des efforts pour leur rendre service par de petites choses que nous pouvons faire et par notre prière.
Les sœurs japonaises

10 ans au Japon
Vivre au Japon, devenir soi-même une étrangère, une illettrée, et en même temps sœur de mes sœurs et membre d’une toute petite Église au sein d’un grand peuple (le double de celui de France). J’aime terriblement le Japon : peu de mots, beaucoup de sens, traditions millénaires et techniques d’avant garde, Bi-pop et cérémonie du thé, insaisissable réalité aux mille contrastes. Et la foi ferme et confiante de nos sœurs et ce choc journalier : toi, pourquoi es-tu ici ! Ta foi, au vrai, c’est quoi ? Quel est son sens pour toi, pour chaque membre de cette foule ? Creuse profond, et plus profond encore, ouverture toujours à ouvrir dans le Réel qui ne meurt pas… « pour recevoir l’Esprit qui donne à chacun la claire vision de ce qu’il doit faire et la force de l’accomplir ». Merci Japon, contemplatif et sur-actif !
Sr Marie Hélène Trébous (française)

(extrait du CRSD Info 2018)