Conseil général élargi, Brésil (5)

Publié le : 24 mars

Dans ces deux derniers jours de conseil, nous avons travaillé différentes questions.

Hasard du calendrier, c’est au retour de notre immersion sur le terrain que nous avons abordé les questions économiques. Les visages des personnes croisées la veille nous étaient ainsi bien présents quand nous avons précisé les modalités de fonctionnement de la caisse de solidarité.

Nous sommes également revenues sur les questions de formation initiale avec le souci de faire une relecture de l’expérience du juniorat international de Poitiers, envisager déjà la rentrée prochaine et profiler la rentrée 2020. Nous sommes là dans le sur-mesure…

Troisième thème de ces deux jours, l’interculturel. Sr Neli Armas a donné quelques échos de la session qui s’est tenue à Rome en janvier et à laquelle elle a participé avec les sœurs Marie-Agnès Colmant, Florence Roko et Enrica Sala. Si nous ne devions retenir qu’une seule une chose, c’est cette affirmation forte que nous avons reçue comme une interpellation et une confirmation de notre désir de faire corps : « Les congrégations internationales qui ne s’engagent pas dans une démarche interculturelle sont condamnées à l’extinction ».

Enfin, nous avons longuement discuté de la possibilité de tenir un chapitre général intermédiaire. Au terme de l’échange, un vote de consultation a eu lieu qui va permettre au conseil général de prendre la décision finale.

C’est à partir de proverbes africains que nos sœurs des Etats Unis nous ont invitées à partager notre prière lors de la dernière célébration de ce conseil. « Marchons, attentives, infatigables, courageuses et avec la lumière de la Parole de Dieu ».
Demain, retour pour sœurs Madeleine et Monique. Le reste du groupe met le cap sur Sao Domingo do Prata…

Sr Marie-Laure Dénès (Province de France)