Dominicans for justice and peace

Publié le : 17 juillet

Rapport annuel

L’ONG Dominicains pour la justice et la paix (Ordre des Prêcheurs) a été créée en 1998 par la Commission dominicaine internationale Justice et Paix et approuvée par le Conseil général de l’Ordre des Prêcheurs, afin d’assurer une présence permanente de l’Ordre auprès des Nations Unies.
Dominicains pour la justice et la paix est une organisation non gouvernementale, sans but lucratif, dont le mandat est de promouvoir la justice et la paix dans le monde et de défendre les droits de la personne pour tous, en accord avec la mission fondamentale de l’Ordre qui est de prêcher la vérité.

Notre histoire
Depuis la fondation de l’Ordre en 1216, la défense de la justice, de la paix et des droits de la personne a toujours été un aspect fondamental de ses activités. Au XVIe siècle en particulier, Frère Bartolomé de las Casas et Frère Antonio de Montesinos ont défendu les droits des peuples indigènes en Amérique latine. Se fondant sur l’expérience de ces derniers, Frère Francisco de Vitoria et l’École de Salamanque en Espagne établirent les fondements théoriques de la Loi des Nations, base du droit international. Ainsi la présence de Dominicains pour la justice et la paix aux Nations Unies est en continuité avec la tradition de l’Ordre.

Nos objectifs
Dominicains pour la justice et la paix entend contribuer à promouvoir la justice sociale et lutter contre les violations des droits de la personne dans le monde. La présence des dominicains aux Nations Unies a pour objectif d’établir des liens avec les membres de la famille dominicaine et de les encourager à protéger et défendre les droits de la personne tout en améliorant leurs compétences dans ce domaine.

Parmi les principales activités de l’Association, nous pouvons citer :
* La formation de 120 membres de la Famille dominicaine et d’autres partenaires de la société civile sur le suivi de la situation des droits humains et sur les mécanismes des Nations Unies dans 4 pays différents : République dominicaine, Philippines, Côte d’Ivoire et République démocratique du Congo ;
* La participation à la conférence annuelle des Nations Unies sur le changement climatique (COP25) à Madrid, en Espagne, où nous avons organisé une formation sur les droits humains et le changement climatique, un dialogue interreligieux sur l’espoir et l’action et un service de prière dominicain pour le soin de notre Maison commune ;
* La participation à l’Examen Périodique Universel (EPU) de la République dominicaine, de la Côte d’Ivoire et de la République démocratique du Congo ;
* L’accompagnement des victimes d’expulsions forcées en République dominicaine, en particulier des paysans, dans leur lutte pour les droits fonciers, par le biais de campagnes médiatiques, de soutien pour accéder aux procédures légales et d’engagement auprès du Rapporteur spécial sur le droit à la liberté de réunion ;
* La présentation d’un rapport conjoint au Comité des droits de l’homme des Nations Unies sur l’accès à la justice, la lutte contre l’impunité, le renforcement de la démocratie et de la participation citoyenne, le développement, la justice sociale et les droits collectifs au Mexique ;
* Le plaidoyer au sein du Conseil des Droits de l’Homme pour mettre en lumière la situation désastreuse dans les régions anglophones du Cameroun ;
* Le renforcement de la présence de l’Association aux Nations Unies à Vienne et à Nairobi.

Nous tenons à remercier tous les membres de la Famille dominicaine et les partenaires qui ont contribué à rendre ce travail possible et nous espérons pouvoir poursuivre une collaboration fructueuse à l’avenir. N’hésitez pas à partager ce rapport.

Avec nos chaleureuses salutations de Genève,
Fr. Mike Deeb OP Laurence Blattmer
Directeur Coordonnatrice de programme

https://un.op.org/
Rapport annuel en document joint

Document(s)

annual_report_2019_fr_compressed.01.pdf (1.7 Mo)

 17 juillet 2020


annual_report_2019_en_compressed.pdf (1.7 Mo)

 17 juillet 2020


annual_report_2019_sp_compressed.01.pdf (2.3 Mo)

 17 juillet 2020