Italo-Suisse : bel été !

Publié le : 8 juillet

« Venez à l’écart dans un endroit désert et reposez-vous un peu…De fait ceux qui arrivaient et ceux qui partaient étaient nombreux et l’on n’avait même pas le temps de manger. » Mc 6,31

Après ce temps de mission si riche, où ils ont fait l’expérience d’être canal de grâce et de vie, après la tragédie de la mort de Jean le Baptiste, les disciples ont besoin de raconter et de se raconter auprès de Jésus, Parole Vivante et Pain de Vie… Pour ne pas rester à la surface d’un bouillonnement événements et d’émotions, pour descendre en ce lieu-source à l’intime de chacun où Dieu est Présence vivifiante et apaisante, Jésus les invite à prendre un peu de distance, à se poser, à se re-poser en sa compagnie… Il m’est assez facile de vous offrir cette invitation de Jésus après une année de mission, d’étude, de prédication, de présence et service communautaire, après des bouillonnements et des événements tour à tour vivifiants ou fatigants, heureux ou douloureux… Besoin de s’arrêter, d’accueillir un rythme et un cadre différents, de « venir à l’écart » de notre chemin de tous les jours… Je note que cela reste toujours un mouvement : venir…
Mais voilà… nous connaissons la suite… la perspective du pique-nique paisible se transforme en un maxi buffet de la fraternité où d’un repas à partager en petit comité restreint pour reprendre force et se poser, les disciples deviennent eux-mêmes ce pain partagé, donné, rompu… Instrument de communion, facilitateur de rencontre, de partage, de dialogue…
Se poser en cet endroit où Dieu nous attend au cœur de nous-mêmes et y accueillir là le pain de nos vies à offrir en partage, ce pain qui a la couleur, la fragrance, le croustillant qui nous est propre et qui le rend unique… : pain de vie pour nos frères et sœurs… Il est savoureux ce pain-là ! Il se mange sans fin car il en reste toujours à partager, dans un don/accueil sans cesse renouvelé… mais il ne se mange pas sans faim… bien au contraire il stimule notre appétit de vivre, de rencontrer, de partager… !
A l’ombre d’un parasol, autour d’un repas familial où amical ou le temps s’arrête, à l’heure de l’apéritif, au cœur d’une prédication, d’une mission estivale, d’une session de travail, d’étude, de ressourcement, en voyage, ou en chaise longue, en montagne, campagne, mer, ville, au lever ou au coucher du soleil, au rythme d’une bonne marche, de quelques brasses ou de tour de roues… en famille ou entre amis et même en solitude…bref en tout temps et en tout lieu, pour nous-mêmes et pour ceux et celles que nous rencontrons : Soyons ce pain rompu, partagé, offert, soyons des êtres de communion… Offrons simplement, joyeusement, vraiment, cette fragrance, cette saveur de Dieu en nous… et Soyons ces miettes savoureuses ! … Vous savez celles que l’on ne veut pas perdre lorsque le bon pain ou le bon gâteau est fini et que l’on va discrètement chercher avec le bout de son doigt … pour ne rien en perdre !
Que notre été dans le repos comme dans le travail puisque l’un et l’autre s’entrelacent, ait cette saveur-là !
(...)

Sœur Marie-Théo Manaud,
Prieure provinciale Italo-suisse