La Chronique de Salamanque : 31 juillet 2022 (partie 1)

Publié le : 31 juillet

Sœur Lydwine, Sœur Rosemonde et Sœur Marie-Jo nous partagent quelque chose de l’atelier Parole et Communication animé par Sœur Lola Arrieta, auquel elles ont participé.

Communiquer dans une situation de stress.
La CNV (= communication-non-violente) est une valeur profonde qui permet de cultiver la paix. Elle demande l’ouverture pour écouter ses sentiments et besoins ainsi que celui des autres.

Quatre moyens nous sont proposé pour y arriver :
▪ observer sans juger ;
▪ exprimer ses sentiments ;
▪ identifier ses besoins ;
▪ effectuer des actions concrètes.

Sœur Lydwine Gnide et Sœur Rosemonde Gboyo
Vicariat du Bénin


Dans le premier module de trois jours sur « Communication et Parole », sœur Lola Arrieta (Carmelitas de la Caridad de Vedruna) nous a fait cheminer vers la CNV (= communication-non-violente). L’après-midi, en sous-groupes, nous sommes passées à des exercices pratiques : nous situer dans des cas concrets d’apprentissage de non-violence.

Voici un des cas de CNV dans une situation stressante :
« Ecrivez en quelques lignes ce que vous diriez à une sœur de la communauté qui a invité une amie à faire un séjour d’une semaine chez vous (en communauté) sans prévenir les autres sœur jusqu’à la veille. Qui plus est, la sœur sera absente le premier jour. »

Chacune est invitée à le faire de manière non-violente.
▪ avec clarté,
▪ en observant ce qui affecte la communauté,
▪ sans jugement, ni interprétation ;
▪ sans négliger ce que je ressens, mes émotions, mes besoins…

Après un échange deux par deux, la remontée s’est faite avec l’éclairage de sœur Lola.
A vous d’essayer ! Qu’auriez-vous exprimé ou ressenti ?
N’oubliez pas que nous cheminons vers la non-violence !

Sœur Marie-Jo Pont
Province de France