Le confinement vécu dans la communauté d’Akassato

Publié le : 25 mai

Depuis le 30 mars, officiellement, le gouvernement béninois a décrété le confinement non pas sur tout le territoire mais dans les zones qui se retrouvent dans le cordon sanitaire défini.

De ce fait, notre communauté de Akassato s’est retrouvée aussi appelée à vivre cette expérience de confinement. Pour limiter la propagation de cette pandémie du Covid-19 dans notre pays, le gouvernement a pris comme mesures :
• La fermeture des frontières terrestres
• La fermeture des lieux de culte
• La fermeture des écoles
• La fermeture des bars restaurants et buvettes
• La limitation du nombre de personnes dans les transports commun
• La définition d’un cordon sanitaire
• Le port de masque obligatoire
• Le lavage à l’eau et au savon /ou l’utilisation du gel hydroalcoolique…à tous les coins de rue, dans les maisons et les endroits publics.
Le respect strict de ces mesures nous a amené, nous sœurs de Akassato, à nous retrouver presque toutes à la maison sauf une qui a normalement continué son travail sans arrêt. Cependant, chacune continuait son travail, ou rattrapait ses retards au niveau des études ou des cours en ligne.
Etant toutes à la maison et sans célébrations eucharistiques, très vite, nous nous sommes mobilisées pour réorganiser un peu notre mode de vie.
Sur le plan liturgique :
- Elaboration d’un guide pour la Célébration de la Parole que nous vivons 4 jours sur 7 suivie de la communion sacramentelle.
- Le Jeudi Saint et le Dimanche de Pâques, nous avons eu la grâce de vivre l’Eucharistie avec un frère dominicain qui est venu nous la célébrer en communauté.
- Le Vendredi Saint et le lundi de Pâques, nous avons été invitées par le curé de la paroisse pour participer à la célébration de la Passion et à la messe du lundi de Pâques.
- Depuis ce mois de Mai, le curé de notre paroisse a ouvert ses célébrations eucharistiques aux communautés religieuses. Ainsi, nous avons la messe les mercredis et les vendredis dans sa chapelle au presbytère ainsi que la messe du dimanche soit le dimanche même ou en anticipée le samedi soir 1fois/2.
- La particularité de notre présence aux différentes messes avec le curé est que toutes nous y allons avec nos caches nez tout en respectant la distance minimale d’un mètre.
- Chaque sœur essaie du suivre aussi la messe radiodiffusée ou via Internet les jours où nous n’avons pas l’Eucharistie en commun.
Vie communautaire :
- L’heure de la prière du matin est revue pour permettre à chacune de se reposer un peu plus.
- Un nouveau temps a été défini pour la récréation : les dimanches après midi
- Le nécessaire pour le lavage des mains est mis en place dans la communauté pour les éventuelles visites à recevoir
- Les informations et les nouvelles du monde se partagent facilement entre nous mais avec l’attention portée sur les différentes sensibilités. Nous avons essayé de nous soutenir par beaucoup de célébrations ou d’office pour garder l’Espérance en un Dieu présent en nous et a milieu de nous. Les prières vécues ensembles en congrégation en ce temps nous ont aussi soutenues.
- Vu que plusieurs situations de misères commencent par pointer à l’horizon, la communauté s’est mobilisée pour faire un peu d’achat de vivre afin de soutenir les pauvres qui nous entourent.
- Nous essayons d’écouter les cris de cœurs et les souffrances de nos frères et sœurs.
- Avec la réouverture des classes beaucoup d’activités ont été reprises. Nous espérons vivement la reprise des activités pastorales très prochainement.

Les sœurs de la communauté sainte Rose de Lima d’Akassato