Les chroniques de Salamanque : lundi 8 août 2022

Publié le : 8 août

Comment fêter Saint Dominique à Salamanque... Demandez le programme !

8h30 : menu de fête au petit-déjeuner (chocolat chaud)

9h30 : prière préparée par le vicariat d’Espagne

12h : messe chez les moniales dominicaines de Salamanque. Toute la famille dominicaine s’est donnée rendez-vous : laïcs, soeurs, frères et moniales. Après la messe, nous avons partagé un verre de l’amitié dans le magnifique cloître des moniales. A noter sur la liste des lieux à visiter à Salamanque ! (sans oublier les excellents petits gâteaux qu’elles fabriquent)

14h : déjeuner

17h : fête organisée par toutes les entités... que de créativité et d’humour ! Musiques, jeux, danses, chants... Emotion garantie avec la danse et le chant des junioristes en hommage aux soeurs qui ont participé à la mission au Bénin. « O nos chères soeurs, nous vous disons merci pour le don de vos vies à notre pays ».

19h : dégustation de nos spécialités régionales. Là aussi, beaucoup de diversités et de bonnes choses à grignoter...

19h30 : prière contemplative autour du Libellus manuscrit par toutes les entités. En action de grâce pour la journée et ce que saint Dominique représente pour nous aujourd’hui.


En cadeau, cette belle histoire racontée par Sr Jacqueline Provencher et Sr Thérèse Demers

1822-2022 - 200ème anniversaire de la première fondation des soeurs dominicaines aux USA
L’histoire commence en 1829. Elizabeth Sansbury et ses trois filles font partie de la migration catholique de Prince George County dans le Maryland qui se dirige vers l’ouest pour rejoindre les montagnes russes de Washington County, Kentucky.
Là dans les collines ondulantes, dix ans plus tôt, les frères dominicains avaient déjà fondé la paroisse Sainte Rose. Un matin de février 18299, Father Samule Wilson, op, lance une invitation aux femmes de la paroisse à devenir dominicaines, enseignantes des enfants de familles pionnières. Neuf femmes répondent à l’appel. LE 7 avril 1822, quatre femmes reçoivent l’habit, entre autres Angela Sansbury.
Le premier couvent était une hutte en rondin d’une seule pièce, la première école une maison abandonnée. Dans les années à venir, à Siena Vale sur les rives de Cartwright Creek, de nouvelles constructions feront face au nombre croissant de soeurs et d’élèves. Malheureusement, pendant la nuit du 4 janvier 1904, un feu a tout détruit. Pas de perte de vie humaine, mais au matin, tout ce qui restait n’était qu’une masse de ruines dans des champs noircis.
Avec l’aide de Dieu et la générosité de la population de Washington County et ses environs, les soeurs ont rebâti un peu plus haut. Au printemps suivant, des jonquilles couvraient les champs noircis. Depuis, les jonquilles reviennent tous les printemps et restent comme symbole d’espérance et de flexibilité.