Les jeunes "oubliés”

Publié le : 6 avril

Bien que que cela ait déjà été le cas dans le passé, et derrière d’autres nouvelles plus alarmantes qui se produisent en Europe, les îles Canaries continuent d’être le centre d’arrivée des migrants d’Afrique subsaharienne et du Maghreb.

Depuis le rebond à la hausse de la route migratoire des Canaries au début de l’année 2020, nous avons vu des centaines de personnes arriver sur nos côtes chaque jour. Au milieu de cette multitude de personnes, il y a des enfants et des jeunes qui ont perdu leur famille au cours du voyage ou qui voyagent à la recherche de leurs parents qui sont déjà en Europe ou pour diverses autres raisons. Actuellement, aux îles Canaries, quelque 3 000 jeunes pris en charge par l’État vivent dans divers centres gérés par différentes ONG.
Parmi les problèmes auxquels ils sont confrontés, il y a le fait que seuls 3% d’entre eux ont obtenu leur permis de séjour, une procédure garantie par la loi et qui, en théorie, devrait être effectuée sans délai. Le reste des mineurs, bien que n’étant pas considérés comme irréguliers, vivent sans papiers. Selon un document de l’UNICEF, “le retard dans le lancement de ces procédures est particulièrement grave pour les jeunes qui arrivent sur le territoire à un âge proche de la majorité, car ils courent le risque de se retrouver en situation migratoire irrégulière à l’âge de 18 ans, bien qu’ils aient été dans le système de protection de l’enfance et qu’ils aient droit à ce permis".
Cette situation signifie qu’à l’âge de 18 ans, de nombreux jeunes se retrouvent dans la rue sans aucune forme de protection. Hier, j’ai reçu ce message : "Hamza vient d’être laissé à la rue parce qu’il a eu 18 ans la semaine dernière, il était dans un refuge. Il est ici depuis 4 ans et étudie en 4ème ESO, il a besoin d’aller au lycée, quelqu’un peut-il lui fournir une carte de bus pour aller à l’école".
Comment donner la parole à tant de jeunes qui ont été laissés à la rue en raison du vide juridique et du manque de lieux d’accueil ?

Sr Esther Santana Vega (Comunidad Tamaraceite) España