Messe d’action de grâce pour la fermeture de la communauté San Domenico (Rome, 23 juin 2018)

Publié le : 24 juin

Une semaine après nous être rassemblées à Perugia à l’occasion de la fermeture de la communauté Madre di Misericordia, nous voici à nouveau réunies autour de la communauté San Domenico à Rome entourées de nombreux amis pour célébrer ces 35 ans de vie à l’occasion de la fermeture de notre communauté… Le Père Gaetano, ami de la communauté, a célébré la messe votive à l’Esprit Saint entouré de plusieurs amis prêtres de la communauté et frères Dominicains.
Nous nous sommes retrouvés ensuite pour partager un beau temps d’amitié autour d’une table en fête !

35 ans de vie… C’est un bel âge, c’est l’âge d’une belle expérience de vie, de maturité, de fécondité… c’est aussi l’âge où l’on peut se laisser transformer pour entrer dans un don plus grand… C’est l’âge de notre communauté San Domenico !
Née il y a 35 ans, pensée comme une communauté au centre de Rome, proche du cœur de « la vie romaine », de la vie étudiante, touristique… pour une pastorale, que l’on appellerait aujourd’hui de proximité, la communauté s’est laissée au long des années transformer et « transporter »… modelée par l’Esprit et par sa disponibilité à se remettre toujours en jeu et en marche jusqu’à cette nouvelle étape d’aujourd’hui…
Cette communauté a été depuis le début sous le signe de la vie qui grandit, qui se transforme et se laisse transformer… D’abord maison de noviciat, puis maison de formation où l’accompagnement des sœurs junioristes exige de la part de toute la communauté une qualité de vie fraternelle et commune dans l’esprit dominicain avec une attention particulière à l’étude, à la contemplation, à l’annonce missionnaire… à être témoin d’une vie enracinée en Christ, dans l’écoute de Sa Parole de vérité et de miséricorde ; Parole incarnée dans la vie des frères et des sœurs…
Une communauté qui a eu, je crois, la particularité d’être non seulement bi nationale mais inter nationale en tant de phases de sa vie… La présence aujourd’hui de notre sœur en formation, Valérie, du Bénin, est bien significative de cette réalité particulière et j’ose presque dire qu’elle porte à son accomplissement « la mission » de cette communauté : maison de formation, communauté inter culturelle, communauté vivante !
Du centre de Rome, elle s’est déplacée vers le cœur de l’Eglise sur les collines du Vatican plongée dans une vie de quartier et d’église paroissiale, dans de belles collaborations et amitiés inter congrégations avec les diverses communautés religieuses présentes le long de la rue… Elle a repris sa route et elle s’est aventurée vers les hauteurs et vers la périphérie en rejoignant Monte Mario où elle a enrichi son expérience fraternelle, accueillie par les sœurs dominicaines de Sainte Catherine de Sienne… Interpellée pour un autre déplacement et une nouvelle mission, cette fois dans le cœur de l’école, la communauté s’est remise en chemin et les cartons sont ressortis pour arriver encore un peu plus haut sur la Cassia et au 2eme étage… Tout en continuant les propres activités professionnelles et apostoliques que les sœurs savent porter et tisser ensemble, comme toutes celles qui ont enrichi la communauté ont toujours cherché à le faire, elles ont assumé ensemble la mission auprès de l’internat puis la pastorale de cette école Saint-Dominique.
De centre en centre, du centre à la périphérie, de colline en colline…. La voici arrivée au terme de sa course, non pas essoufflée… mais riche, pleine, comblée de toute la vie accueillie et offerte tout au long de ces 35 ans, par chaque sœur qui est passée et a vécu dans cette communauté San Domenico comme également par toutes les personnes, amis, connaissances, frères et sœurs, collaborateurs dans les milieux les plus divers où nous nous sommes engagées… paroisses, universités, écoles, radio, pastorale touristique, centres sociaux, prison… Un tissage de vie qui aujourd’hui n’est pas perdu mais offert et transformé dans cette Eucharistie qui veut être action de grâce pour ce grand don d’hier, d’aujourd’hui et de demain qui se rend visible à travers le don particulier de chaque personne…
Oui, c’est vrai la communauté San Domenico ferme, mais comme le grain qui meurt pour fructifier encore… De colline en colline, c’est maintenant le moment de semer dans le vent, et même aux « 4 vents » et de laisser que l’Esprit accompagne et invente une Vie Nouvelle avec chacune d’entre nous dans cette grande et passionnante aventure de la Province toujours en chemin… Entre tes mains Seigneur, dans le Souffle de l’Esprit et sur les pas de saint Dominique, soutenues par la protection maternelle de Marie, nous confions nos vies et tous ces liens de vie manifestés aujourd’hui par la présence de tant d’amis.

Sr Marie-Théo Puybaeau-Manaud, prieure provinciale d’Italo-Suisse