Poésie... pour trouver le courage de rester chez soi

Envoyé par une soeur confinée en Italie

Et les gens restèrent chez eux

Et les gens restèrent chez eux. Ils lurent des livres, écoutèrent, se reposèrent, firent de l’exercice, firent de l’art, jouèrent à des jeux et apprirent de nouvelles façons d’être. Et ils écoutèrent davantage. Certains méditaient, d’autres priaient, d’autres encore dansaient. D’autres rencontrèrent leurs ombres. Et les gens se mirent à penser différemment.

Et les gens guérirent. Et, en l’absence de personnes ignorantes, dangereuses, insensées et sans coeur, la terre commença à cicatriser.

Et quand le danger fut passé, et que les gens se rassemblèrent à nouveau, ils pleurèrent leurs pertes, firent de nouveaux choix, rêvèrent de nouvelles images, et créèrent de nouvelles façons de vivre et de guérir la terre pleinement, comme ils furent guéris.

– Kitty O’Meara (1869)