8 août : Saint Dominique

Published : 7 August

Que Dieu le Père qui nous a fait nous bénisse.
Que Dieu le Fils envoie sa guérison parmi nous.
Que Dieu le Saint-Esprit agisse en nous et nous donne des yeux pour voir, des oreilles pour entendre et des mains pour que notre travail s’accomplisse.
Puissions-nous marcher et prêcher la Parole de Dieu à tous.
Que l’ange de la paix veille sur nous et nous conduise par la grâce de Dieu vers le royaume. Amen.

En cette journée de fête, en action de grâces pour saint Dominique et le chemin qu’il a tracé pour nous, prions-le d´intercéder pour nous !

Saint Dominique, homme de son temps, homme de notre temps.
Demandons-nous qui serait saint Dominique dans notre monde aujourd’hui et comment nous pouvons vivre son héritage.
Dans la première lecture d’aujourd’hui (cf. 1 Cor 2,1-10), j’entends presque Dominique dire ces mots à ses premiers disciples comme saint Paul : « Je suis venu proclamer le mystère de Dieu. Je suis venu humblement proclamer Jésus Christ crucifié. » (Rappelez-vous combien de nuits Dominique s’est tenu en prière devant un crucifix). Il peut dire aussi : « Je ne suis pas venu avec le prestige du langage ou de la sagesse (…) mais c’est l’Esprit et sa puissance qui se manifestaient, afin que votre foi repose, non pas sur la sagesse humaine, mais sur la puissance de Dieu. »
Dominique est aussi pertinent aujourd’hui qu’il l’était il y a 800 ans. Il regarda, pria, réfléchit de nombreuses nuits sur l’état du monde. Il a vu les effets de l’hérésie albigeoise ravager les villages, l’Église, le monde et les personnes de son temps. Il a vu un peuple qui avait faim d’être touché par Jésus et par sa foi. Et quand le moment est venu, il a vu des disciples prêts à étudier, prier, vivre en communauté et prendre des risques à cause de leur amour pour Jésus et qui l’ont suivi.
Avez-vous déjà pensé à Dominique s’il se tenait à notre place aujourd’hui, regardant ce monde que nous contemplons chaque jour ? Que dirait-il ? Que ferait-il ? Que prêcherait-il ? Comment le prêcherait-il ? Et plus encore, quel défi nous ferait-il en tant que Dominicaines de la CRSD ?
Je pense qu’il ne ferait pas les choses si différemment aujourd’hui. Il a mis en place une forme démocratique de gouvernement totalement innovante pour les organisations religieuses de son époque et elle est encore essentiellement efficace de nos jours. Il a versé des larmes pour la violence dans les pays. Il pleurerait le sort des migrants, des familles divisées, leur chagrin, leur insécurité et leur désespoir. Il pleurerait le sort des personnes atteintes du COVID 19 et les familles dans le deuil. Il prierait et chercherait des moyens d’alléger la peine de tant de personnes souffrantes.
Parce que Dominique avait un esprit novateur, il chercherait de nouvelles façons de se réunir avec nous tous pour opérer des changements : dialogues en petits groupes, rassemblements élargis. Etudierait-il de nouvelles façons de prêcher ? Élargirait-il notre manière d’utiliser les médias ? Ferait-il tout son possible pour ne laisser personne de coté dans ses efforts pour proclamer le Royaume de Dieu à tous ? Dominique a toujours cherché la vérité et la vérité est Jésus. Tous ses efforts visaient à unir les gens avec Jésus, comme Paul l’a déclaré, « avec l’Esprit et la puissance. » Il s’agissait toujours de la sainte prédication pour le royaume de Dieu avec beaucoup d’Esprit et de puissance.
Marchons à la suite de saint Dominique, sachant que Dieu continuera à nous fortifier dans notre vocation et notre mission dominicaine. Nous savons que notre Dieu toujours aimant nous offre tous les dons nécessaires et sa présence transformatrice pour accomplir son œuvre.
« Notre espérance est que Dieu agisse en nous et à travers nous. » (Albert Nolan, op)
Sr Thérèse Demers