Bénin : ouverture du Jubilé d’Or de présence au Bénin (1969-2019)

Publié le : 31 juillet

Au lendemain du VIème chapitre du Vicariat du Bénin, ce matin du 28 juillet 2018, à 10h, toutes les sœurs du Vicariat, entourées de la famille dominicaine : frères et Laïcs, ont célébré l’ouverture de leur Jubilé d’Or de présence au Bénin (1969-2019) à la paroisse sainte Trinité de la Zopah de Akassato.

La messe d’ouverture a été présidée par monseigneur Roger Houngbédji, OP., archevêque, de Cotonou.
Cette belle célébration a été soigneusement préparée par tous. Nous ne finirons pas de remercier le père Amédée ADJE, curé de la paroisse et tous les fidèles qui sont venus nombreux pour rendre grâce avec nous et entourer les sœurs de leur affection. Plusieurs membres de nos familles de sang étaient présents, témoins vivants de l’évènement.
Monseigneur dans son homélie, a rendu grâce à Dieu pour la présence de la vie dominicaine au cœur de l’Eglise du Bénin et pour la mission des sœurs dominicaines CRSD au Bénin depuis 49ans.
En partant des textes du jour, il a exhorté les sœurs à être de vraies et dignes religieuses et dominicaines, non de nom mais par toute leur vie, attentives aux plus vulnérables de la société : les pauvres, les faibles les petits, et les immigrées... Il s’agira pour chacun d’elles d’agir en toute justice et loyauté envers ces catégories de personnes pour être accueillies dans la demeure de Dieu. Cette demeure n’étant pas d’abord un lieu géographique à résider, mais la vie divine, l’intimité à garder avec Dieu. De fait, poursuit-il : « nous ne saurons être de vrais croyants communiant à la vie de Dieu que dans la mesure où nous nous engageons à rendre meilleurs nos chemins et nos actions. En d’autres termes nous sommes de bons religieux et religieuses à travers la vie concrète que nous menons, une vie conforme à l’Evangile et au charisme de saint Dominique. D’où l’invitation à embrasser ce chemin de conversion continuelle qui nous permet de nous mettre en conformité avec la loi de Dieu. »

Le témoignage de vie que nous avons à mener ne sera pas sans difficulté : c’est bien ce que l’Evangile souligne. En effet, l’ivraie semée par l’ennemi au milieu du bon grain, représente toutes les difficultés, les épreuves et souffrances, toutes les expériences douloureuses liées à la vie missionnaire.
Accueillir cette réalité, c’est laisser le seigneur faire toute son œuvre de transformation en nous. Car la seule option qui compte selon la réalité du règne de Dieu, ce n’est d’arracher l’ivraie mais c’est de laisser aussi bien l’ivraie et le bon grain pousser ensemble.
C’est en laisser les deux pousser ensemble, qu’on peut parler de vrai chemin de croissance et de maturité. Car la croissance et la maturité se mesure à la capacité de pousser et de subsister jusqu’à la moisson.
Et la croissance et la maturité de notre présence au Bénin dépendront de la façon dont nous allons assumer dans la Foi les moments de difficulté et d’épreuve qui surviennent dans notre vie malgré et contre tout.
Que Marie, saint Dominique et sainte Catherine nous soutiennent sur ce chemin de purification et de renouvellement dans le Seigneur tout au long de cette année jubilaire et tout au long de notre vie.

Merci à vous toutes qui avez prié avec nous et pour nous de près ou de loin.
Sr Rachelle DA-GBADJI, op.

La vidéo des photos de l’ouverture du Jubilé :