Confinement : lettre des soeurs de Coulommiers

Publié le : 29 avril

Jour de Pâques 2020

Chères soeurs, nous répondons aux billets doux reçus des communautés, tous différents et tous fraternels... Familles et amis essaient aussi de garder le lien ...
Les sombres nouvelles de maladie-MORT n’effacent pas l’immense élan de solidarité-VIE qui traverse et renverse la dureté de la situation, et où nous retrouvons un SAINT SOUFFLE...
On ne peut nous confiner moralement ! Qu’est ce que le confinement, sinon une épreuve de vérité pour chacun, pour nos sociétés, pour la foi et les religions ...

Confinées mais pas ligotées... OUI, Colette, qui a pouvoir contre notre liberté intérieure ?

Dieu n’est pas confiné, il nous déclare la paix...OUI, Marie-Laure, SA paix nous rejoint !

En « ces temps singuliers » le soleil persiste à Livry sur un printemps fidèle...OUI, sa Joie !

Nouvelles côté Coulommiers
Odile et moi à Coulommiers, M Jacques à Livry, en meilleure forme et entourée de présences silencieuses et presque invisibles, depuis le confinement.
J’avoue à Odile apprécier ce temps de « jeûne liturgique » (dit LA CROIX). Enfin du silence !
Sans la quantité de rites, textes et chants habituels...Nous sommes d’accord pour laisser les propositions de prières de paroisse, Corref, CRSD, communautés... Faut-il vraiment boucher les trous, combler les manques ? Ou vivre ce manque, ce samedi saint élargi ? Mais alors comment ?
Moi, dit Odile, il me manque la communauté paroissiale ! Boum, ma sœur me remet à l’endroit !
La communauté, oui, au moins en CRSD...Mais 2 ici, une à Livry, il faut trouver un truc ! Maintenant matin et soir, avec le micro du téléphone des deux côtés, nous faisons la prière ensemble, et nous donnons la paix en même temps que les frères OP le dimanche...

Matin de Pâques, que de surprises !
Nous participons à 4 « messes », si vous admettez que la messe déborde le moment liturgique.
Marie-Jacques nous lit le mot de M Laure, va sur KTO à Livry, et nous deux au « Jour du Seigneur ».
- Chrétiens d’Orient, une belle méditation autour de l’icône de la descente aux enfers
- Protestants de Lausanne, Méditation autour du tombeau vide : récitants jeunes et adultes, harpiste, pianiste, guitariste, flûtiste, six adultes et une dizaine de jeunes, garçons et filles...
- Jour du Seigneur avec les frères OP, une bonne homélie de E. de Moulins Beaufort
Vers la fin de la messe, 3 coups de sonnette : Laetitia et ses 3 garçons nous offrent une cloche en chocolat et font la distribution dans l’impasse. Jean-Pierre arrive avec deux tartelettes « c’est Pâques » dit-il, et Anna me rapporte le tupperware que je lui ai donné hier avec une salade de fruits, elle y a mis du raisin...Cadeaux furtifs, porte entrouverte, sourires, petit salut de la main... Une vraie célébration pascale communautaire, avec communion s’il vous plait ! C’est quoi la communion spirituelle de nos curés ? Existe-t-il une communion qui ne soit pas spirituelle ? Ou commence et où finit la « communion » ? Et le confinement ?

Solidarités à notre petite échelle
- Vous avez entendu parler d’une jeune fille de 16 ans décédée du Corona...j’ai appris que c’est la petite fille d’une de mes copines du groupe d’aquarelle...On se téléphone...C’est dur...
- Claude la voisine, décide de faire des masques, elle a le modèle et le tissu, mais pas de machine à coudre ...Pas de problème, Odile lui apporte la nôtre ! Et nous avons nos masques !
- Jean Pierre, son mari, voyant que M Jacques est absente, s’occupe de sa voiture, il en a la clé et la fait marcher de temps en temps !
- Sylvie nous a mises sur la liste des voisins qui commandent aux maraîchers du coin des paniers de fruits et légumes ...

Donc nous le vivons au mieux, ce foutu confinement, mais il est temps que cela cesse !