Echos de la mission à Hontanas (Espagne) 3

Publié le : 4 août

Mon expérience de mission à Hontanas, par Sr Alphonsine

Le projet de Hontanas est un projet initié par nos sœurs de la province d’Espagne ouvert aux autres entités de la CRSD pour une mission interculturelle d’accueil des pèlerins sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle. J’y ai passé une dizaine de jours (du 10 au 21juillet 2019) avec une équipe de cinq (05) Sœurs de différentes entités pour commencer, mais quatre (04) autres Sœurs nous ont rejoint les jours suivants. Nous avons vécu une vraie vie de communauté où, les tâches de la maison sont réparties en chapitre local et assumées par toutes. Les réunions communautaires quotidiennes sont vécues dans la matinée, pour organiser ou réajuster notre “vivre ensemble” avec les objectifs du projet pour un témoignage de notre vie communautaire. L’Eucharistie journalière est vécue dans la communauté des Moniales Clarisses à Castrojériz et la célébration liturgique en commun entre nous.

Les après midi, nous partions toutes ensemble à la paroisse de Hontanas pour l’accueil des pèlerins. Une fois arrivées, nous disposons tout le matériel pour le massage et pour l’accueil avant de participer à la messe des pèlerins. A la sortie de la messe, nous les invitions aux différentes activités prévues pour leur accueil : servir du thé froid pour leur rafraichissement, faire le massage des pieds, soigner les ampoules ou les plaies causées par la marche, dialoguer avec les uns et les autres.... C’était pour moi un moment de fraternité et de découverte de la mission. Avec joie, je m’y suis engagée et je me suis sentie vraiment en famille avec mes « sœurs », les gens du village et les pèlerins qui passaient chaque jour, et cela m’a procuré beaucoup de joie ! En effet, j’ai rencontré des personnes de diverses horizons, langues, générations, et de réalités.... qui sont très touchées par l’accueil qui leur est réservé dans cette chapelle de Hontanas, où Prêtre et Sœurs sont disposés á leur service, dans la simplicité et la gratuité totale. Il y en avait qui étaient très surpris de trouver autant de vie dans l’Église et nous posent des questions comme : D’où venez vous ? Qui êtes vous ? Et pourquoi faites vous cette œuvre de miséricorde en notre faveur ? puis après expriment leur émerveillement de toutes les rencontres et du “chemin intérieur” que la route leur a permis de faire et d’en rendre grâce à Dieu même si tous ne sont pas croyants. En plus, ils partent le soir, toujours avec émotion et joie, après la danse contemplative (une prière gestuée pour louer Dieu avec son Corps) qui conclue notre journée de travail.

Cette expérience m’a permis de vivre en interculturalité une mission de prédication á partir des gestes et du témoignage communautaire, qui parlent plus fort que “mille belles paroles”. Quelle richesses pour notre “Corps Congrégation”. Merci aux Sœurs qui m’ont permis de vivre cette expérience. Soyez bénies.

Soeur Alphonsine L. Gbannan