Espagne : En ces jours-là à Hontanas…

Publié le : 8 avril

Chemin de Saint Jacques

Nous avons eu la possibilité de demeurer à Castrojeriz, bénéficiant de l’hospitalité des clarisses qui nous accueillent chaque été pour vivre le projet de mission à Hontanas (Burgos). Cette fois-ci, en plus de Virgi Leon et de Marie-Emmanuel Raffenel, se sont ajoutées Lola Munilla et Neli Armas. Leur intégration a été facile, chacune d’elle ayant pu prendre part au projet et apporter ses propres dons.
Avant de venir, nous avions pensé à ce que nous allions faire, mais nous nous sommes laissées guider par la réalité : la présence plus ou moins grande de pèlerins, les nécessités du soutien liturgique dans les villages alentours.

Finalement, il y a eu un peu de tout ceci :
• Nous avons accueilli les pèlerins, leur offrant un thé, des massages pour les pieds, et un petit temps de prière dans un local se trouvant juste à côté de l’église. Il y a eu peu de passage , mais beaucoup de reconnaissance pour les soins et les rencontres.
• D’un autre côté, nous avons participé aux liturgies de Hontanas, de Villagutierrez (liturgie du Jeudi Saint et du dimanche de la Résurrection), et de Villaveta. Dans ce dernier village, nous avons animé le chemin de croix le Vendredi matin dans une église immense, du genre cathédrale, avec la participation d’une douzaine de personnes, avec une température de 6°. Les pierres de l’église ruisselaient d’humidité, mais les personnes nous disaient : “Si nous ne venons pas, l’église sera fermée”. C’est la réalité dans ces villages, un petit groupe d’habitants (pour certains : 15 personnes) et de croyants qui souhaitent pouvoir célébrer leur foi dans leur village.
• Une fois de plus (c’est déjà la 4ème édition de la mission Hontanas !) nous avons eu la chance de pouvoir compter sur l’hospitalité des clarisses et de pouvoir échanger avec elles : nous y sommes vraiment “chez nous”. De même, il a été vraiment facile de préparer et de réaliser notre participation avec Fran, curé de Hontanas. Il sait transmettre son enthousiasme pour le nouveau projet : la maison Mambré – Spiritualité du Chemin.

Nous avons senti l’accueil, la proximité et la confiance des personnes qui nous connaissaient déjà, et qui nous ont fourni le nécessaire pour mener ce projet dans de bonnes conditions. Par exemple en nous procurant un local à côté de l’église : il nous était impossible de rester dans la rue ! ils ont simplement téléphoné au maire, qui a mis à notre disposition le local de consultations médicales, inutilisé cette semaine-là.
Chaque époque de l’année offre des possibilités différentes à Hontanas. Nous avons senti que notre présence, en hiver comme en été, est toujours discrète et simple, mais c’est aussi un cadeau pour les pélerins, les villageois, les moniales clarisses, les prêtres, et… à vrai dire, pour nous-mêmes !

Une fois de plus, rendons grâce à Dieu !