Italo-Suisse : Fermeture de la communauté de Perugia - Messe d’action de grâce pour 30 ans de présence

Publié le : 17 juin

Ce samedi 23 juin en la basilique San Domenico de Perugia, se réunissaient les sœurs des communautés de Ganghereto, Rome, Fondi et Perugia, auxquelles le gouvernement général ainsi que sr Carmen Lanao ont eu la belle idée de s’associer, de nombreux amis, dominicain(e)s, religieux et religieuses, prêtres et diacres dont le papa de notre sr Maria Claudia, pour célébrer une Eucharistie d’action de grâce présidée par le Cardinal Bassetti. Leur Magnificat pour ces presque 30 ans de vie de la communauté Mère de Miséricorde à l’heure des au-revoir…

Je vous partage notre gratitude exprimée à la fin de la messe…
Un buffet fraternel dans le cloitre de la Basilique Saint Dominique ont permis aux uns et aux autres de se retrouver, d’évoquer tant de souvenirs partagés, de se promettre ce lien de communion au-delà des distances…

Eminence,
Chers amis et frère prêtres et diacres,
Chers sœurs et frères dominicains et de toutes les familles religieuses,
Chers amis,

C’est avec émotion que je prends la parole, une émotion que je sais partagée par beaucoup…
En regardant ces presque 30 ans parcourus ensemble depuis 1989, année au cours de laquelle sont arrivées nos premières sœurs en terre pérugine comme exploratrice d’une possible fondation, il y a en moi une certaine crainte, comme devant une terre sacrée…
Terre sacrée parce que sainte est la Terre d’Ombrie ! Mais sacrée surtout parce qu’elle est tissée de toutes nos histoires, qui se croisent entre elles, histoires de vie personnelle, de vie de famille, de communauté religieuse et ecclésiale, histoires d’amitiés, de rencontres, de collaborations, histoires de partage de la Parole incarnée et vécue, histoires de joie et de douleurs portées ensemble, de doute et d’espérance, de lassitude et d’enthousiasme, de deuil et de fête…
Je ne suis surement pas la plus à même pour en parler… mais comme tant d’autres de mes sœurs, j’ai été moi aussi accueillie à bras ouverts par les amis de toujours, accueillie par une histoire, et avec vous, chacune d’entre nous, en a tissé une petite partie…
Et ainsi alors que la communauté changeait de visage avec chaque nouvelle sœur, jeune novice ou sœur professe, ce tissage de vie partagée s’est continué, enrichi peu à peu par de nouvelles relations, comme l’on tisse de nouveaux fils sur la vieille corde, lui assurant ainsi la solidité tout en la renouvelant…
Une communauté, dès les débuts et tout au long de son histoire pérugine, itinérante… De la via del Castellano sous la protection de Saint Dominique à la Via Oberdan qui a accueilli le noviciat, transféré ensuite via della Pace… Durant bien des années ce « noviciat à part » a été occasion d’un ballet de novices dans les rues de Perugia… pour enfin se réunir toutes ensemble Via del Pepe…
D’un bout à l’autre de Perugia, l’itinérance aujourd’hui nous pousse plus loin encore… A l’heure où nous fermons cette communauté Mère de Miséricorde, je voudrais exprimer, au-delà de l’émotion, un profond sentiment de gratitude…
Au Seigneur avant tout qui nous a appelés et continue à nous appeler sur les chemins de la rencontre avec nos frères et sœurs,
A Marie, Vierge de la grâce et Mère de Miséricorde qui nous a comblés de tant de dons, qui nous a été proche en tant d’évènements, qui a accompagné tant de pas nouveaux et incertains à la suite de Son Fils…
A l’Eglise de Perugia, et je vous voudrais vous remercier particulièrement Eminence, pour sa proximité, son accueil, son soutien et sa compréhension, pour son affection paternelle et simplement pour sa vraie et profonde fraternité témoignée encore aujourd’hui en répondant immédiatement présent à notre invitation malgré tous vos engagements…
Il est beau et significatif de pouvoir vivre ce moment ensemble dans la communion qui nous unie…
A travers vous, je remercie tous vos prédécesseurs qui nous ont accueillies, accompagnées, encouragées…
Gratitude envers nos frères et nos sœurs dominicains avec lesquels nous avons vécu une histoire de famille ; envers tous les frères et sœurs religieux de Perugia et du Diocèse avec lesquels nous avons essayé de travailler ensemble à la vigne du Seigneur…
Gratitude envers vous tous nos amis, voisins, connaissances, personnes rencontrées au détour d’une rue, dans nos allées et venues, dans le milieu universitaire, médical, administratif et en bien d’autres lieux…
Vous tous, connus ou moins connus, qui nous avez donné un coup de main ou beaucoup plus, avec qui nous avons partagé un grand bout de chemin ou seulement quelques pas…
Merci de nous avoir accueillies, accompagnées, enseignées, aimées… Merci de nous avoir confié vos enfants et confié vos vies… Merci pour le chemin parcouru ensemble dans le don et l’accueil réciproque… Merci, permettez-le moi, à mes sœurs, toutes, d’hier et d’aujourd’hui, qui ont tissé cette histoire, qui se sont données avec passion et qui aujourd’hui accueillent dans l’histoire de la province une nouvelle étape…
J’aime imaginer qu’en cette terre de saints de l’Ombrie, chacune ait pu recevoir un germe de sainteté, de votre sainteté… et que, envoyés par vous, chacune puisse continuer à faire grandir ce germe dans la terre où elle se trouve, où elle est accueillie, parmi les frères et les sœurs…
Alors ce n’est pas une fermeture, ce n’est pas un départ, c’est un envoi, c’est une marche ensemble différente, enrichis, vous et nous par ces 29 années de marche partagée…
Allons… mais restons en cette profonde communion qui se moque des distances !
Nous nous accompagnons réciproquement dans la prière et l’amitié et nous vous attendons dans nos communautés de Ganghereto, Rome et Fondi…

Sr Marie Théo Puybareau Manaud, prieure de la province d’Italo-Suisse