Les chroniques de Salamanque : mardi 9 août 2022 (1/2)

Publié le : 9 août

En action de grâce pour la session que nous venons de vivre ensemble...
Il reste encore un jour mais le départ approche
et nous échangeons déjà quelques mots du bilan de notre rencontre.

« Ne crains pas, je suis avec toi ». Cette parabole m’habite depuis le jour où j’ai répondu oui. Tout au long du séjour à Salamanque, j’ai constaté la qualité des interventions, la disponibilité, l’écoute, l’attention, la prière partagée, les rires et les chansons de notre groupe. Un profond merci à celles qui œuvrent dans les coulisses. Action de grâce et Merci.
Sr Monique Lacombe
France


Merci ! Ce joli, délicieux petit mot jailli du cœur, dans toutes les cultures du monde... Cet affectueux petit mot qui exprime la reconnaissance dans toutes les langues du monde... Nous toutes de la C. R S. D. Venues d’horizons proches ou lointains, avons le désir d’en offrir un grand bouquet de couleurs multiples, MERCI, GRACIAS, THANK YOU, GRAZIE, OBRIGADA, THAKK SKALL DU HA... Oui, merci à toutes nos sœurs qui, pendant de longs mois,de longs jours et de longues heures ont pensé, réfléchi, organisé... ce grand temps de vie fraternelle, de gaité, d’émotion, d’étude, de réflexion et d’approfondissement de notre vivre ensemble, Sous l’égide de Saint Dominique, À la suite du Christ, Sur les routes diversifiées de notre monde.
Sr Marie Noël Cot
France


Algunas palabras que me surgen de lo vivido durantes estos días. ALEGRÍA de encontrarnos, de escucharnos, de poder hacer camino juntas en la diversidad. DIÁLOGO con hermanas y laicos de otros países, poniendo en común nuestras historias, heridas, necesidades y sentimientos aprendiendo a vivir la comunicación no violenta. TRANSCENDENCIA, Dios está en nuestro mundo, en nosotras, en mi. Dios es vulnerable, estamos llamadas a vivir este rasgo divino y humano compartiendo nuestra diversidad a través de la interculturalidad, del diálogo y de la confianza hoy y mañana.

(traduction) Quelques mots qui me viennent à l’esprit suite à ce que j’ai vécu ces jours-ci. La JOIE de se rencontrer, de s’écouter, de pouvoir marcher ensemble dans la diversité. DIALOGUE avec des sœurs et des laïcs d’autres pays, partageant nos histoires, nos blessures, nos besoins et nos sentiments et apprenant à vivre la communication non violente. TRANSCENDANCE, Dieu est dans notre monde, en nous, en mi. Dieu est vulnérable, nous sommes appelées à vivre ce trait divin et humain en partageant notre diversité par l’interculturalité, le dialogue et la confiance aujourd’hui et demain.
Sr Neli Armas Tejera
Espagne


A la fin de cette rencontre de formation, le mot qui m’habite est le « gratitude ». Gratitude envers Dieu auteur de toute vie et qui donne toute grâce. Gratitude envers le gouvernement général de la CRSD d’avoir mis les moyens pour nous permettre de vivre cette rencontre de formation. Gratitude envers la commission de formation permanente pour son dynamisme et pour l’organisation de la rencontre. Gratitude à moi-même pour avoir participé à fond à cette session malgré la chaleur et la fatigue physique ; pour ma capacité intérieure à me laisser interroger, bousculer par tout ce que j’ai reçu. En effet, la formation a été d’une grande qualité. Les trois noyaux sont liés, ce qui les rend complémentaires. Elle a touché le concret de notre être. La méthode participative en petit groupe autour des tables a été une découverte pour moi et j’ai beaucoup apprécié car cela m’a aidé à mieux connaître les sœurs dans leurs réalités. Avec la différence d’âge, nous avons eu des échanges bien profonds et réalistes. Je repars avec cette phrase que j’emprunte à Sr Carmen Lanao : « Que chacune anéantisse en elle ce qu’elle a envie d’anéantir en l’autre. »
Sr Mireille Ahossi
France


A la fin de cette session de formation je retiens que pour vivre ensemble une vraie fraternité en communauté, il est important de travailler à se connaître soi-même sur le plan psychologique, affectif et culturel ; et de rester ouverte à la connaissance des autres membres de la communauté sans jugement de valeurs. Il est aussi important d’incorporer la communication non-violente (CNV) dans notre language et l’utiliser dans la relation à l’autre. Ceci suppose l’écoute avec le "Coeur" , l’Empathie et le soin donnés à soi-même et à l’autre dans une relation juste où le dialogue se construit en interculturalité.
La formation m’a permis de comprendre que nos diversités culturelles sont des opportunités pour nous enrichir mutuellement là où nous sommes convoquées et envoyées par la Parole pour l’annonce de la Bonne Nouvelle comme corps CRSD à la suite de Saint Dominique de Guzmán qui est "prêcheur de La Grâce". Que l’Esprit Saint nous aide à nous engager d’avantage dans la Culture de l’Évangile.
Sr Alphonsine Gbannan
Bénin