Retraite du vicariat d’Espagne (août 2022)

Publié le : 1er septembre

Comme d’habitude depuis des années, à la fin du mois d’août, du 23 au soir au 29 après-midi, nous faisons notre retraite ensemble à Valladolid.

"Après ce temps nourrissant de retraite et d’aller à l’Essentiel, nous avons eu les Assises, la messe d’envoi où Esther, notre vicaire nous à encouragées à être témoin de l’amour trinitaire. Pour finir la soirée, nous avons fait un court partage créatif de moments positifs vécus dans chaque communauté pendant l"année passée et le dîner dans le jardin. Un temps de réflexion, joie, fraternité, qui nous lance dans l’année et la vie quotidienne, dans la confiance et encouragées par tout ce que nous avons vécu ensemble."

Támara Murillo


Deux soeurs nous écrivent leur écho de la retraite.

Cette fois, nous étions accompagnés de Pakea Murua, une religieuse Fille de Jésus. Elle a guidé la retraite en suivant l’itinéraire des exercices ignatiens ; elle s’est également proposée pour préparer la liturgie, ce dont nous lui sommes très reconnaissants car cela nous a permis d’être plus tranquilles et d’avoir plus de temps pour prier.

Après la retraite, le 30 sera consacré à l’assemblée, un moment pour réfléchir ensemble ; pour partager les expériences de l’été et les différents événements qui ont lieu et pour lancer le début de l’année.

Merci Seigneur pour l’opportunité d’avoir eu ces jours de retraite et pour tout ce que nous avons reçu cet été. Il est maintenant temps d’aller vers la Galilée, de commencer après l’été, dans la confiance en toi.

María Sánchez


Cette année encore, la retraite provinciale nous a réunies dans notre maison de prière de La Finca (Valladolid), et nous nous sommes revues avec des salutations, des questions, nous intéressant pour l’autre, etc. Plusieurs d’entre nous ne s’étaient vues que quelques jours auparavant à Salamanque. D’autres, nous ne nous étions pas vues depuis un certain temps. Chaque année, avec l’absence de quelques unes en plus, en raison de leur santé ou d’un autre engagement missionnaire, et le soir du 23, nous avons commencé ce temps de silence, avec le désir de vivre un temps différent. Aujourd’hui, 30 août, nous avons terminé, et Esther Santana, avec des mots pleins d’espoir et de foi, a « envoyé » toutes les sœurs pour commencer le nouveau cours.

La retraite était animée par une religieuse appelée Pakea (paix en espagnol) de la congrégation des Filles de Jésus (sœurs jésuitines). Cette présentation dit déjà, que le style et le contenu de l’animation avaient beaucoup des Exercices Ignaciens. De courtes présentations quotidiennes par l’animatrice, beaucoup de temps pour que chacune de nous, avec l’Evangile et la « fiche » qu’elle avait préparée, puisse se mettre en disposition à vivre une rencontre avec Dieu=Trinité, et avec nous-mêmes.

Mon expérience... un voyage intense, précieux, des textes sur le Baptême-Tentations dans la vie de Jésus, aux apparitions et à la rencontre avec le Ressuscité, cela peut paraître court, mais tout ce qu’elle nous a données et que j’emporte avec moi, je sais que je l’utiliserai dans ma prière personnelle très souvent pendant ce nouveau cours.

Les prières quotidiennes et l’Eucharistie étaient également préparées et dirigées par Pakea. Une grande libération pour que chaque sœur soit seulement attentive à vivre à fond la retraite. Le décor de la chapelle était différent chaque jour, toujours en relation avec le thème, et comme nous avons la chance d’avoir de grandes artistes parmi nos sœurs, il était très riche en symbolisme, avec toujours une icône de Jésus-Christ au centre.

Tout nous a aidées à vivre dans l’action de grâce à Dieu, pour avoir su nous donner un temps gratuit, qui nous aide à vider nos sacs à dos des choses superflues et lourdes de l’année passée, et à les remplir d’un regard plein d’espoir sur la réalité quotidienne.

Je salue chaque sœur, que je la connaisse ou pas, avec toute mon affection.

Virgi León