Salamanque 2022 : un premier jour dans le silence

Publié le : 27 juillet

Nous vous partageons un peu de notre premier jour, dans le silence d’une retraite... pour débuter cette rencontre « ancrées dans la Parole ».

Nous avons commencé notre rencontre internationale par un jour de retraite. Guidée par Sr Thérèse Demers, des Etats-Unis, nous avons fait connaissance avec une femme formidable et inspirante pour nous aujourd’hui : Lydie dans les Actes des apôtres (Ac 16, 11-15).
Ecoutons Saint Paul nous en parler : "De Troas nous avons gagné le large et filé tout droit sur l’île de Samothrace, puis, le lendemain, sur Néapolis, et ensuite sur Philippes, qui est une cité du premier district de Macédoine et une colonie romaine. Nous avons passé un certain temps dans cette ville et, le jour du sabbat, nous en avons franchi la porte pour rejoindre le bord de la rivière, où nous pensions trouver un lieu de prière. Nous nous sommes assis, et nous avons parlé aux femmes qui s’étaient réunies. L’une d’elles nommée Lydie, une négociante en étoffes de pourpre, originaire de la ville de Thyatire, et qui adorait le Dieu unique, écoutait. Le Seigneur lui ouvrit l’esprit pour la rendre attentive à ce que disait Paul. Quand elle fut baptisée, elle et tous les gens de sa maison, elle nous adressa cette invitation : « Si vous avez reconnu ma foi au Seigneur, venez donc dans ma maison pour y demeurer. » C’est ainsi qu’elle nous a forcé la main."

Et puis, nous avons aussi prié avec une belle image : celle de la porte. "Voici que je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui ; je prendrai mon repas avec lui, et lui avec moi."
Nous disposant dans la prière, dans un coeur à coeur avec le Seigneur, nous avons creusé le sens de la parole... La porte... Dieu frappe à la porte, celle de mon coeur. Dieu est là... Il vient à ma rencontre... Qu’ai-je envie aujourd’hui de lui répondre ? Suis-je prête à accueillir comme le Christ ?